La plage, frontière entre terre et mer, subit constamment les assauts quotidiens des marées et les vagues de vacanciers saisonnières.
La plage est le témoin vivant du changement climatique.
Le sable mouvant au gré des flux et reflux des marées attire toujours plus une humanité passive et insouciante.
Bientôt, de la plage il ne restera plus qu’un songe.

Champs marins / Françis Leroy

Ostréiculture et mytiliculture dans les Pertuis breton et d’Antioche. Entre les îles de Ré et d’Oléron et le continent s’étendent parcs à huîtres et champs de bouchots. Les paysans de la mer profitent qui dans l’eau qui sur des plates de la marée basse pour cultiver huîtres et moules. Mais déjà la marée remonte protégeant ses fruits, il faudra revenir demain, plus tard.